2 ! C’est le nombre de jours qu’aura mis Adblock pour contrer l’offensive lancée par Facebook visant à rendre obsolète le plus célèbre des filtres anti-pub. La guéguerre ne fait que commencer

Le jeu du chat et de la souris

adblock vs fb 2

Ce mardi 9 août, Facebook a quelque peu modifié ses codes laissant les publicités désormais invisibles pour Adblock plus, rendant obsolète l’extension sur le fameux réseau social. Après avoir annoncé que « Facebook avait pris le chemin vers le côté obscur » la communauté open source d’Adblock Plus s’est mis au travail afin d’y trouver une solution. La réponse fut quasi immédiate et Ben Williams de s’en réjouir : « Il y a deux jours nous vous avions annoncé que Facebook avait pris “le chemin vers le côté obscur” et décidé de commencer à forcer les utilisateurs de bloqueurs de publicité à voir les publicités sur son site. Nous vous avions promis que la communauté open source trouverait très vite une solution et, franchement, elle est allée au-delà de nos attentes. » Match nul ? Pas sûr puisque la solution proposée par Adblock Plus comporte des limites. En facto, et Eyeo ne le dément pas, l’amélioration de l’extension prive les utilisateurs de Facebook de certains contenus partagés par les amis et les pages suivies. Un problème que sont en train de régler tous les petits développeurs qui ont rejoint la cause de l’ad blocker.

Mais pour combien de temps? Facebook tire ses revenus de la publicité et en a donc besoin pour vivre et perdurer. Inutile donc de vous dire qu’elle mettra donc toujours tout en œuvre pour imposer la publicité. Elle a par ailleurs mis peu de temps avant de réagir « Les Ad blockers sont un instrument mal taillé, c’est pourquoi nous nous concentrons à la place sur la conception d’outils comme les préférences publicitaires afin de mettre le contrôle entre les mains des utilisateurs ». Impensable donc pour eux de perdre la bataille. Elle est d’ailleurs bien engagée surtout quand on sait que le plus connu des réseaux sociaux brasse toujours autant d’argent et a de quoi financer cette « guerre d’usure ».

Que le meilleur gagne !

About Author

Leave A Reply