Firefox et Microsoft se sont mis d’accord pour suggérer une version du navigateur Firefox mais cette fois il sera associé à Bling et non pas à Google.

 

Cette alliance reste étonnante venant de ses deux grandes enseignes qui étaient les pires ennemis il y a encore pas si longtemps.

Grâce au partenariat que renouvelle Google chaque année, le projet Firefox tourne toujours aussi bien et continue d’exister. Google paye (une centaine de millions de dollars) la fondation Mozilla, ce qui lui permet de subsister (84% de ses revenus annuels). En contrepartie, Firefox devient le moteur de recherche exclusif par défaut. Après 8 ans d’exclusivité, le contrat entre les deux moteurs de recherche n’a pas été reconduit la semaine dernière.

Pour assurer le leadership, Google avait mis en place une stratégie en privilégiant les projets comme Firefox aux solutions Microsoft car, à ce moment-là, Google ne soumettait pas de navigateur web.

Depuis quelques années, Google a su remédier à ce problème. En suggérant sa propre solution, Firefox devient alors un de ses principaux concurrents. De ce fait, Google aurait rompu le contrat avec Firefox pour ne laisser aucune chance à son concurrent de prendre une longueur d’avance. C’est aussi un moyen de gagner de nouvelles parts de marché. D’autant plus que grâce à certaines applications notamment les applications riches intra-navigateurs ont permis à Google de distancer Firefox !

L’année dernière, on imaginait déjà que ce partenariat ne soit pas reconduit. Firefox avait flairé la fin du partenariat et avait devancé Google. En effet, le renard de feu a proposé un partenariat avec Microsoft, son redoutable concurrent, devenu allié.

Une chose est sure, cette offre ne déplaît pas à Microsoft et Bing, car on peut trouver un site aux couleurs des deux nouveaux alliés. Néanmoins, les conditions de cette alliance restent floues.

 

About Author

Leave A Reply