Une rencontre, de l’action, des personnages emblématiques, un public… tous les ingrédients d’une grande histoire sont là. Le défi de Wieden+Kennedy Amsterdam, à qui NIKE et le FC Barcelone ont confié la célébration d’un partenariat de 20 ans, consistait à montrer tout cela en moins de deux minutes, tout en rendant hommage aux deux géants. Défi relevé pour « The Ball Makes Us More ».

Raconter plus qu’une histoire : retracer une légende

Réalisé par le directeur de la photographie oscarisé Wally Pfister, le film a de quoi ravir les fans du ballon rond. Piqué, Dembélé, Umtiti, Paulinho, Busquets… font partie intégrante d’un casting exceptionnel qui n’oublie pas les légendes du club telles que Puvol, Guardiola, Cruyff ou Ronaldihno. Plus que de simples apparitions, les joueurs sont mis en scène en action, pour mettre en avant le célèbre « Barça Way », un style d’attaque basé sur la possession. Car en effet, le film, loin de tomber dans le pathos nostalgique, réussit avec brio à conquérir les plus novices grâce à son caractère offensif. « The Ball makes us more » s’impose définitivement comme un film d’action et de mouvement : un choix qui met en valeur non seulement le jeu du FC Barcelone mais surtout le dynamisme et le fourmillement de la ville qui a vu naitre le club.

Un parallèle étroit entre l’équipe et la culture catalane

Alors que l’intérêt d’un partenariat sportif réside dans la visibilité monstrueuse qu’offre l’équipe sponsorisée, Nike se fait étonnamment discrète dans cette campagne. Un choix qui s’explique par la volonté de rendre hommage à la ville de Barcelone, véritable star de la vidéo. Textes en catalan non traduits, musique composée par le percussionniste catalan Kaboom, participation de la chanteuse catalane Rosalia, mise en scène de véritables supporters du Barça comme Carles Tarrida (qui du haut de ses 78 ans, est fier d’annoncer qu’il a participé au premier match du club en 1957)… Barcelone est là, et se vit à travers les images. Comme le montre la réalisation spectaculaire en quadrillage,  choisie pour rendre hommage à l’urbanisme célèbre et unique de la ville, et qui sert le dynamisme de la vidéo.

Toute la force du film réside dans sa capacité à fédérer en mettant en images des valeurs, une histoire et une relation unique. Celle du club avec sa ville d’attache et ses habitants d’abord. Celle d’une marque qui s’affiche comme le premier supporter du club qu’elle sponsorise, ensuite. L’objectif commercial de la campagne (Le contrat qui lie Nike et le FC Barcelone, renouvelé il y a un an jusqu’en 2028, pourrait rapporter plus de 155 M d’€ par saison) s’efface en effet complètement derrière un message au service de l’humain. N’en déplaisent aux détracteurs de l’industrie du ballon rond et à ceux qui ne savent toujours pas ce qu’est un penalty, qui pourraient être surpris de vibrer à leur tour devant une campagne puissante, en tout cas à la hauteur de la légende.

About Author

Leave A Reply